COMMUNIQUÉ FSU : annonces de la Ministre

Madame la Ministre,

à la Réunion on sait lire, on regarde la télé et on fréquente les réseaux sociaux : vous nous servez les mesures Macron déjà annoncées pour toute la France !

Le mouvement initié par les Gilets Jaunes entame sa 13ème journée de mobilisation pour exiger des mesures immédiates et précises qui permettront de sortir enfin la tête de l’eau après des décennies de difficultés : pauvreté, précarité, retards structurels, difficultés scolaires, chômage, niveau de vie, cherté de vie,… Les revendications de la FSU sont au coeur de ces problématiques.

Hélas sans étonnement, la FSU constate que vous êtes arrivée les mains vides. Après les sourires et l’écoute, vous vous êtes cantonnée à annoncer quelques mesures déjà prévues pour toute la France qui seront simplement appliquées un peu plus tôt parfois :

taxe d’habitation, prime d’activité, places en crèche, minimum vieillesse et Allocation Adulte Handicapé à 900 euros (soit toujours sous le seuil de pauvreté !), heures supplémentaires (travailler plus pour gagner plus, air connu…),… Les Réunionnais ne sont pas dupes.

Comment justifiez vous ce que l’État octroie à La Réunion, soit 6055 euros par habitant, comparé à ce qui est accordé à votre territoire, St-Pierre-et-Miquelon, soit 16140 euros par habitant ?

Si l’idée d’un site internet sur la transparence de l’attribution des fonds publics peut être intéressante, pourriez vous nous donner les détails de l’impact du CICE sur l’emploi à La Réunion ?

Vous mettez en avant le Livre Bleu mais Mme La Ministre, il semble que les Réunionnais n’en veuillent pas.

La FSU considère que la situation sociale exige des mesures fortes et immédiates sur les prix, le pouvoir d’achat, les logements, la fiscalité,… pour la Réunion !

Il est aussi plus que temps de renoncer à dévaster les services publics ici plus qu’ailleurs avec les projets CAP22 et toutes les réformes sectorielles ; il est urgent de rendre aux services publics tous les moyens dont ils ont été privés pour réussir à rester le meilleur rempart contre les inégalités.

Et à quand des excuses pour l’usage inapproprié de la violence policière lors de charges effectuées peu de temps avant la levée des barrages ou sur des barrages non bloquants?

Ne pas répondre à l’essentiel est une faute, feindre l’empathie est une honte !

FSU Réunion

Laisser un commentaire